Le brouillard

Il n'est d'événement météorologique plus complexe et insaisissable que le brouillard. De part sa nature claustrophobique, le brouillard protège autant qu'il isole. Il est à la fois créateur d'univers et destructeur de raison. 

Se promener à travers cette masse informe, c'est un peu comme lire entre les lignes d'un roman anonyme. Pas à pas, un chemin se découvre mais la destination reste toujours incertaine. Et, arrive enfin l'instant où, plus rien, le silence, le vide. 

Le photographe se retrouve alors face à lui même, perdu dans l'absence d'image à prendre. Capturer le vide, voilà une chose qui en a motivé plus d'un. Il sort son appareil, enfonce le bouton, «Tshik», et tout s’évapore. Le soleil perce à nouveau cette armure grisâtre et délivre le fugitif de ces limbes mouvantes.